Nouvelles générales : Un plombier facture 700 $ pour deux heures de travail à une dame de 70 ans.

Un plombier facture 700 $ pour deux heures de travail à une dame de 70 ans.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Quoi de plus irritant qu'un dégât d’eau? Un dégât d'eau en pleine crise qu'on vit en ce moment? Oui, c'est bien essayé, mais que diriez-vous si en plus de tout ça, vous écopiez d'une facture de 700$ de la part d'un plombier, et ce, pour deux heures de travail seulement?

C'est justement ce qui est arrivé à une propriétaire d’un duplex nommé Linda Cyr qui a donc dû demander d'urgence les services d'un plombier à la fin du mois de mars.

Même si l'incident s'est produit en pleine période de pandémie, les plombiers font partie des services essentiels et ainsi, ils sont autorisés à faire des travaux d’urgence.

Or, il y a une chose à laquelle madame Cyr n'avait pas pensé de porter attention et il s'agissait du taux horaire. À son grand regret, ça n'aurait pas été une vilaine idée d'y penser, car il se trouve que le plombier qui a accepté de la dépanner le faisait pour un taux horaire de 350 dollars!

Aussitôt qu'elle réalise son erreur, madame Cyr communique avec l'entreprise afin d'annuler sa demande, mais on l'informe qu'il est malheureusement trop tard, car le plombier est déjà sur les lieux.

En tout, les travaux qui impliquaient le déplacement, le plafond démoli pour accéder au tuyau, le remplacement de la partie défectueuse, ainsi que le taux horaire, feront en sorte que la facture s'élèvera à 1344,66 $.

Dans une entrevue qu'elle a accordée à ICI Radio-Canada, madame Cyr a expliqué: "J’ai 70 ans, c'est la première fois de ma vie que je me sentais aussi mal de m’être fait avoir. J’avais l’impression qu’on profitait de la situation et qu’on nous prenait pour des sans-dessein."

Selon le directeur général de la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ), Simon Bussière, "l’entrepreneur a une obligation de renseignement et doit fournir à son client, avant la conclusion du contrat, toute information utile relativement à la nature des tâches qu’il s’engage à effectuer".

D'ailleurs, les directeurs généraux de la CMMTQ et de la CMEQ ont assuré que le type de situation rencontrée par madame Cyr se produisait très rarement. 

Voici des explications de La Facture:

Enfin, madame Cyr a eu l'aide de la CMMTQ afin de convaincre son membre de réduire sa facture de 460 $.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran