Nouvelles générales : Un propriétaire de camping dénonce le gouvernement de ne pas être logique dans ses décisions.

Un propriétaire de camping dénonce le gouvernement de ne pas être logique dans ses décisions.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'en temps normal, la saison de camping aurait débuté au cours des derniers jours, les adeptes attendent toujours de savoir lorsque le gouvernement leur donnera le feu vert. Un propriétaire de camping a donc décidé de dénoncer la situation.

C'est Jean-Guy Sylvain, le propriétaire du camping Aztec situé dans la région de Québec, qui a dénoncé les récentes décisions du gouvernement Legault en les qualifiant d'illogiques, tout en soulignant qu'il est possible de mettre en place des mesures de distanciation en camping: "Il n’y a pas de logique dans ce qu’ils font. [...] Ceux qui sont propriétaires de leur lot, soit 2000-3000 pieds carrés, ont le droit de rester sur leur lot. Les baby-boomers ont le droit de venir sur le camping et d’y rester. Les gens qui sont des saisonniers, qui sont moins fortunés que les gens qui sont propriétaires, n’ont pas le droit de venir."

Puisque les campeurs saisonniers représentent la majeure partie de la clientèle au Aztec, le propriétaire ne cache pas que la situation actuelle est très difficile pour lui au niveau financier: "Pour moi ça génère 900 000$ par année! À l’heure actuelle on a au moins 100 personnes qui ont cancellé, il m’en reste 200! Si on n’annonce pas (une réouverture) il va falloir rembourser les 200 qu’il nous reste."

Le propriétaire ne se gêne pas à critiquer ouvertement le gouvernement, étant donné qu'au cours des dernières semaines, il a multiplié les démarches auprès des autorités en leur partageant notamment une liste des mesures qu’il pourrait mettre en place afin de protéger les campeurs et les employés, mais en vain. 

Selon Jean-Guy Sylvain, les mesures qui ont été mises en place dans son camping situé en Floride ont clairement démontré qu'il était possible d'opérer une telle entreprise en limitant considérablement la propagation du coronavirus. D'ailleurs, l'homme d'affaires a souligné qu'en Floride, aucun cas de coronavirus n'a été signalé dans cette installation: "On a fait la même chose au Aztec en Floride. Il est toujours resté ouvert. On a des endroits pour se laver les mains, les piscines sont fermées, les aires publiques sont fermées, le bureau est fermé les transactions se font par carte de crédit ou à l’extérieur. On ne prend pas de tentes-roulottes, on ne prend que les roulottes qui ont leurs propres services et qui restent sur le terrain."

Rappelons que le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a déclaré mercredi que le gouvernement devrait bientôt procéder à de nouvelles annonces quant aux activités liées au camping.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran