Nouvelles générales : Un psychiatre dépose un rapport troublant sur la peine d’Ugo Fredette.

Un psychiatre dépose un rapport troublant sur la peine d’Ugo Fredette.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le psychiatre Gilles Chamberland a déposé cette semaine son rapport en preuve aux observations sur la peine d’Ugo Fredette.

Parmi les nombreuses révélations qu'on peut retrouver dans le rapport du DChamberland, on y apprend notamment que par le passé, Ugo Fredette avait déjà montré des signes préoccupants: "Cette déclaration nous permet de réaliser que sept ans avant les évènements, monsieur s’était retrouvé dans une situation pratiquement identique. Malgré la gravité de ce qui s’était passé à ce moment, monsieur ne semble pas avoir pu tirer de leçon."

Alors que la Couronne demande une période d’inadmissibilité de 50 ans à la libération conditionnelle pour les meurtres au premier degré de Véronique Barbe et d’Yvon Lacasse en 2017, la défense juge pour sa part qu'il s'agit d'une peine "cruelle et inusitée".

Selon le rapport du Dr Chamberland, dès le début de sa relation avec Véronique Barbe, Ugo Fredette avait déjà posé des gestes de violence conjugale qui ont culminé au fil des années jusqu'au meurtre de cette dernière.

Ainsi, au tout début de leur liaison en août 2010, le couple avait vécu une dispute à la suite d'une crise de jalousie de la part de Fredette, qui avait ensuite menacé de s'enlever la vie. Au lendemain de la dispute, Barbe avait tenté de quitter l'appartement pendant que son conjoint était à la salle de bain, puis on apprend dans le rapport que "Lorsque monsieur s’en aperçoit, il court derrière elle, nu, dans la rue. Madame se cache dans sa voiture. Monsieur cogne dans la fenêtre, tente d’ouvrir la portière, s’accroche au miroir, monte sur le capot du véhicule. Madame met le véhicule en marche et monsieur tombe par terre. Elle croit avoir roulé sur sa jambe avec son pneu arrière. Elle s’immobilise et contacte les services d’urgence. Monsieur fuit en direction de l’appartement".

Le Dr Chamberland a conclu son rapport en déclarant qu'Ugo Fredette a un trouble de personnalité narcissique.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook