Nouvelles générales : Un Québécois accusé d'avoir fait de sa victime une esclave sexuelle

Un Québécois accusé d'avoir fait de sa victime une esclave sexuelle

Un récit horrible raconté par l'une de ses présumées victimes

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
348 348 Partages

Le procès jeune homme de 23 ans a actuellement lieu au palais de justice de Trois-Rivières. 

William Labranche est accusé d'avoir violenté et agressé sexuellement plusieurs fois deux jeunes femmes durant les dernières années. 

Selon les informations de TVA Nouvelles, la Couronne allègue que l'accusé aurait fait de l'une de ses victimes son esclave sexuelle. Le jeune homme aurait terrorisé la jeune femme, avec qui il a été en couple durant quelques années. 

D'après les déclarations de la victime rapportées par TVA Nouvelles, Labranche l'aurait attachée aux poignets avant de la violer avec un objet sexuel. Elle aurait alors pleuré, crié, et se serait débattue jusqu'à ce qu'il cesse. L'accusé l'aurait également forcée à consommer du GHB, couramment appelée « drogue du viol », afin de pouvoir l'étrangler pendant une relation sexuelle jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse. 

La jeune femme a également subi un interrogatoire au sujet d'une relation sexuelle d'une durée de 15 heures où elle serait subi plusieurs sévices. Elle s'est dit traumatisée par ces années de violence. 

La défense a tenté d'attaquer la crédibilité de la jeune femme et de mettre en lumière des contradictions dans son témoignage. Le contre-interrogatoire s'est aussi penché sur la notion du consentement de la victime. 

Willam Labranche fait face à 38 chefs d'accusations de voies de fait, d'agression sexuelle armées et de menaces pour des actes perpétrés sur ses deux anciennes conjointes.

Partager sur Facebook
348 348 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Fotolia