Un récidiviste aurait déclenché un incendie dans l'appartement de son ex

Il avait déjà des antécédents de violence conjugale.

Grands Titres
Grands Titres
Publié il y a 1 an
Un récidiviste aurait déclenché un incendie dans l'appartement de son ex
Facebook

Alors qu'il venait de sortir de prison après avoir été condamné pour violence conjugale, un homme de 32 ans est maintenant accusé d'avoir mis le feu à l'appartement de son ex à Magog, rapporte le Journal de Montréal

C'est vendredi que les policiers ont arrêté Nicolas Collin en lien avec un incendie criminel survenu cinq jours plus tôt sur la rue Principale Est. 

Selon l'acte de dénonciation consulté par le Journal de Montréal, l'accusé visait l'appartement de son ex. 

« J’ai tout perdu », a précisé la victime sur Facebook, après l'incendie. Heureusement, personne n'a été blessé, mais deux des 4 logements de l'immeuble ont subi d'importants dégâts. 

Collin reste derrière les barreaux en attendant la suite des procédures à son endroit. Il est accusé de harcèlement criminel et de méfait sur le véhicule de son ex, qu'il aurait commis après avoir allumé le feu. 

« Les crimes reprochés sont tous en lien avec la séparation du couple », a ajouté le porte-parole de la Régie de police Memphrémagog, Carl Pépin, au quotidien montréalais. 

Il venait de purger 33 jours de prison, avant de sortir à la fin du mois de septembre pour une histoire de méfait contre la même ex.

Les policiers de Magog l'ont déjà arrêté plusieurs fois depuis 2019 pour des crimes de violence conjugale.