Nouvelles générales : Un restaurateur québécois défie les consignes et de rouvre sa terrasse cette semaine

Un restaurateur québécois défie les consignes et de rouvre sa terrasse cette semaine

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit d'une des nouvelles les plus surprenantes de ce début de semaine au Québec et elle nous vient de Drummondville où le propriétaire d'un restaurant a annoncé sur les médias sociaux qu'il allait rouvrir sa terrasse ce jeudi «avec ou sans la permission d’Arruda».

C'est L'Express de Drummondville qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire le tour du Québec. En effet, ce lundi, Laurent Proulx, le propriétaire du restaurant le Vieux Saint-Charles a annoncé sur son compte Facebook qu'il allait rouvrir la terrasse de son établissement ce jeudi. C'est la manifestation contre le racisme et la brutalité policière réunissant des milliers de personnes qui l'a décidé à passer à l'acte.

«Le gouvernement vient de tolérer une manifestation de plusieurs milliers de personnes sans broncher au centre de l’épidémie à Montréal, Parfait! Alors j’annonce que je vais ouvrir ma terrasse du Vieux St-Charles Resto avec des tables distancées dès jeudi de cette semaine, avec ou sans la permission d’Arruda», a-t-il notamment écrit.

Crédit photo: Capture d'écran Page Facebook Restaurant Vieux St-Charles

L'Express de Drummondville s'est entretenu avec Laurent Proulx ce lundi pour en savoir plus sur son projet de réouverture. Si la réouverture de son établissement n'est pour le moment pas autorisé par les autorités, il affirme que la distanciation physique sera respectée. «Nous installerons des tables à deux mètres et toutes les mesures sanitaires seront en place. Tout à fait comme ça s’est passé en fin de semaine au centre-ville de Drummondville. Si c’est légal sur la rue Heriot, ça ne doit pas être criminel sur le boulevard Foucault».

Il justifie également sa décision pour des motifs économiques. «J’enregistre des pertes considérables depuis le début de la crise. C’est assez». S'il a expliqué à L'Express de Drummondville qu'il savait qu'il pose un geste de défiance, il ne semble pas du tout de s'inquiéter des répercussions qu'il pourrait avoir. «Comme dirait Elon Musk : vous viendrez m’arrêter si ça vous pose un problème».

Crédit photo: Capture d'écran Page Facebook Laurent Proulx
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: L'Express de Drummondville · Crédit Photo: Facebook