Nouvelles générales : Un syndrome inflammatoire lié à la COVID-19 peut créer de graves séquelles cardiaques aux enfants, selon une nouvelle étude

Un syndrome inflammatoire lié à la COVID-19 peut créer de graves séquelles cardiaques aux enfants, selon une nouvelle étude

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Une nouvelle étude a révélé que plusieurs enfants ont développé un syndrome inflammatoire, possiblement en lien avec la COVID-19, pouvant leur créer de graves problèmes cardiaques.

C'est CTV News qui rapporte cette nouvelle inquiétante. En effet, une nouvelle étude parue ce vendredi dans EClinicalMedicine, un journal médical publié par The Lancet, a révélé qu'un syndrome inflammatoire possiblement en lien avec la COVID-19 peut créer de graves problèmes cardiaques chez certains enfants. Appelé, syndrome inflammatoire multisystémique, il pourrait laisser des séquelles à vie chez certains patients. Selon cette étude, il peut toucher sans prévenir des enfants en bonne santé 3 ou 4 semaines après une infection asymptomatique au coronavirus.

CTV News indique que dans les cas sérieux, le syndrome inflammatoire multisystémique cause une inflammation et des éruptions cutanées. S'il n'est pas traité, il peut provoquer des lésions cardiaques.

Un des auteurs de l'étude, Alvaro Moreira de l'Université du Texas, s'est exprimé sur ce phénomène qu'il juge inquiétant, indique CTV News. «Les enfants n'ont pas besoin d'avoir les symptômes classiques de la COVID-19 pour développer un syndrome inflammatoire multisystémique, ce qui est effrayant (...) Les enfants peuvent n'avoir aucun symptôme, personne ne sait qu'ils ont la maladie et quelques semaines plus tard, ils peuvent développer cette inflammation exagérée sur le corps», ajoute-t-il. 

Cette étude a été réalisée entre le 1er janvier et le 25 juillet sur 662 enfants atteints d'un syndrome inflammatoire multisystémique, souligne CTV News. Parmi ces 662 cas, 11 décès sont à déplorer. Pour les autres, «ce sont des enfants qui vont nécessiter une observation et un suivi importants pour voir si cela va se résoudre ou si c'est quelque chose qu'ils auront pour le reste de leur vie», souligne Alvaro Moreira. 

Alors que le syndrome inflammatoire multisystémique est suspecté d'être lié à la COVID-19, CTV News précise que les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) se sont exprimés sur le sujet disant que «de nombreux enfants atteints d'un syndrome inflammatoire multisystémique avaient le virus qui cause la COVID-19, ou ont été en contact avec quelqu'un atteint de la COVID-19». 

Source: CTV News · Crédit Photo: Courtoisie