Nouvelles générales : Un triangle amoureux tourne au cauchemar à Lorretteville

Un triangle amoureux tourne au cauchemar à Lorretteville

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Dans la nuit de vendredi à samedi, une histoire de coeur a conduit trois hommes à en découdre à Lorretteville. Ils font tous face à des accusations après cet épisode d’une grande violence.

Sur son site web, Radio-Canada est revenue sur une histoire troublante qui s'est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi à Lorretteville. Un individu jaloux a décidé de se rendre chez la nouvelle fréquentation de son ancienne conjointe. Muni d'une arme factice, il avait l'objectif d'en découdre un aux alentours de 5h. Toutefois, les choses ne sont pas passées comme prévu puisque l'homme en question n'était pas prêt à céder à son numéro d'intimidation.

Radio-Canada raconte qu'une dispute a débuté entre les deux hommes. L'homme qui se retrouvait face à l'ex de sa nouvelle fréquentation a reçu l'aide d'un colocataire pour prendre le dessus sur lui. La situation étant bien mal engagée, l'ex jaloux a décidé de prendre la fuite, mais les deux autres individus ont décidé de le poursuivre dans la rue. Une fois qu'ils l'ont rattrapé, ils ont décidé de le passer à tabac en lui donnant des coups de poing et des coups de pied. 

Si sa vie est hors de danger, Radio-Canada indique qu'il se trouve encore à l'hôpital. «Il a de bonnes lésions au niveau du visage et de la boîte crânienne», a indiqué Julie Drolet, agente du SPVQ. Âgé d'une vingtaine d'années, celui qui est devenu la victime de sa propre agression est accusé d’entrée par effraction et de menaces. Cependant, il ne semble pas se montrer très collaboratif avec les forces de l'ordre. «Il ne veut pas porter plainte et ne collabore pas tellement avec la police», a précisé l'agente Drolet.

Quant à la nouvelle fréquentation de son ancienne conjointe et de son colocataire, ils sont accusés de voies de fait graves. Les deux individus, âgés d'une trentaine d'années, ont toutefois été remis en liberté dans l'attente de leur comparution.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock