Nouvelles générales : Une adolescente violée par une trentaine d'hommes dans un hôtel en Israël

Une adolescente violée par une trentaine d'hommes dans un hôtel en Israël

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le viol collectif d'une adolescente de 16 ans par un groupe d'une trentaine d'hommes a causé l'indignation de la population et du gouvernement.

L'horrible agression est survenue le vendredi 14 août en Israël, dans un hôtel de la ville balnéaire d'Eilat.

Alors que le premier ministre Benyamin Netanyahou a qualifié l'agression de "crime contre l'humanité", le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré: "J'essaye de comprendre et je n'y arrive pas".

Une chaîne de télévision locale a rapporté que c'est après avoir rencontré un groupe de connaissances d'une amie avec qui elle devait passer quelques jours à Eilat, qu'elle s'est rendue dans un bar du coin pour aller prendre un verre. Selon ce qu'a rapporté le The Times of Israël, c'est revenant à son hôtel que la victime aurait été agressée.

Un quotidien local a rapporté que les agresseurs ont fait la queue devant la porte d'une chambre d'hôtel où se trouvait la jeune fille mineure, 16 ans, en état d'ébriété, et ce, malgré le fait que l'amie de la victime a tenté à plusieurs reprises de raisonner les hommes.

Le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld a expliqué: "Deux suspects ont été arrêtés en lien avec un incident sous enquête et impliquant une adolescente de 16 ans dans une ville du sud du pays."

Pour sa part, le premier ministre n'a pas caché son indignation en affirmant: "C'est choquant, il n'y a pas d'autre mot ! Ce n'est pas seulement un crime contre une jeune fille, c'est un crime contre l'humanité elle-même qui mérite toute notre condamnation."

De son côté, le président israélien Reuven Rivlin s'est adressé aux "jeunes" du pays par l'entremise d'une lettre qu'il a publiée sur les réseaux sociaux: "Les agressions sexuelles, le viol, l'exploitation sexuelle, les violences sexuelles sont des taches indélébiles […] qui nous détruisent comme société et nous rendent misérables."

Enfin, Benny Gantz, ministre de la Défense, a aussi réagi et celui-ci a déclaré sur Twitter: "Depuis hier (mercredi) après-midi, j'ai essayé, et n'ai pas réussi, à comprendre : qu'est-ce qu'un homme qui se tient dans une file d'attente bondée avec des dizaines d'autres, devant une chambre où une jeune fille désorientée est allongée, essaie de prouver ?"

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: iStock