Nouvelles générales : Une ambulancière de l'Outaouais livre un témoignage poignant concernant le masque obligatoire

Une ambulancière de l'Outaouais livre un témoignage poignant concernant le masque obligatoire

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics fermés et partiellement couverts au Québec, une ambulancière a livré un témoignage poignant pour inciter les personnes récalcitrantes à en porter un.

C'est en naviguant sur Facebook qu'on est tombé sur le message de Patricia Lefebvre, une ambulancière de l'Outaouais qui a livré un témoignage poignant concernant le masque obligatoire sur son compte Facebook. À travers son expérience professionnelle, elle souhaite montrer aux personnes récalcitrantes à l'idée de porter un masque dans un lieu public fermé et partiellement couvert est loin d'être la fin du monde.

«Depuis le mois de mars au travail, je dois porter un masque. Des fois un petit masque chirurgical, des fois un masque N95. En plus de ça, pour certaines interventions, je porte une visière, deux paires de gants et même une jaquette en plastique. En plastique du genre à un sac à poubelle qui respire pas! Tsé, je sue même des avant-bras avec ça. C’est désagréable en titi, surtout avec la chaleur qu’on a depuis quelques semaines.
Mais coudonc, je me protège, je protège ma famille, je protège mes collègues, je protège mes patients plus vulnérables», confie-t-elle notamment.

Si elle explique n'être pas forcément 100% favorable à cette nouvelle mesure, elle estime que c'est bien plus important de protéger les personnes les plus vulnérables. «Suis-je pour le port du masque obligatoire? Pas nécessairement, non. Est ce que je vais le porter à l’extérieur de mon lieu de travail? Bien sur! C’est comme rendu notre job de citoyens de protéger les autres. Pourquoi ne pas s’unir, faire chacun notre part... Faire notre part au moins pour les plus vulnérables; les gens atteints d’un cancer, les personnes âgées, les bébés prématurés, les jeunes avec de grave problème de santé...Les employés des commerces qui ouvrent tranquillement avec de nouvelles restrictions... pensez vous qu’ils sont contents de devoir maintenant avoir le titre de « policier du masque »? J’pense pas».

Elle est également revenue sur l'affaire du Tim Hortons qui s'est déroulé samedi dernier et les protestations envers la nouvelle mesure. «Les manifestations anti-masque ou les frustrés qui veulent un café Tim Hortons sans aller au service au volant et sans porter de masque... Pensez vous vraiment que ça donne quelque chose autre que des « views » sur les Internets? Au pire, tu zip ton clapet, tu mets ton masque pis c’est tout! (...) Les hôpitaux, les restos, les pharmacies, les dépanneurs et j’en saute... ils se sont tous adaptés eux... pourquoi toi tu ne t’adapterais pas?

Elle conclut son message en revenant sur les 2 photos qu'elle a ajoutées pour accompagner sa publication. «Voici ma face avec mon équipement de protection au travail et les marques que le tout laisse sur mon visage après. Oui c’est désagréable. Oui c’est laid. Oui c’est inconfortable. Mais c’est pas pour la vie tsé».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook