Nouvelles générales : Une arnaque via des annonces en ligne prend de plus en plus d'ampleur

Une arnaque via des annonces en ligne prend de plus en plus d'ampleur

Les autorités mettent en garde la population

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
92 92 Partages

Des arnaqueurs tentent de profiter de l'envie de certains à vouloir adopter un chat de race. 

Par le biais de petites annonces, les criminels prétendent offrir des chatons gratuitement, en ligne. Ils demandent toutefois ensuite de payer des centaines de dollars pour le transport international. 

Un journaliste de TC Media s'est prêté au jeu. Il a prétendu rechercher un chat de Bengal offert gratuitement. Il a finalement réussi à entrer en contact avec des fraudeurs. 

Les victimes de cette fraude recherchent souvent des animaux via les petites annonces. Ils tombent sur une offre qui leur propose un animal gratuitement. Mais, surprise! La famille donatrice vient d'être mutée à l'étranger et n'est plus au Québec. Les clients recherchant un chat doivent donc débourser les frais de transport de l'animal par avion via un virement d'argent effectué par une compagnie de transfert. Les fraudeurs demandent également à leurs victimes de ne rien dire à l'entreprise au sujet de la transaction, sinon elle « taxera plus cher les frais d'envoi ». 

«Nous recevons une dizaine d’appels par jour de gens qui se sont fait avoir. Il faut expliquer aux gens qu’ils doivent être vigilants. C’est hors de notre contrôle», a raconté à TC Media, Alexandre, un employé de la Goldenways, qui effectuerait le transport par avion des animaux adoptés. 

Si les fraudeurs réclament environ 200 $ pour le transport d'un chaton, il en coûterait réellement 1000 euros pour transporter un animal de Paris vers Montréal avec Goldenway. L'entreprise, basée en France, ne passerait pas par Londres, d'ailleurs. 

L'an dernier, ce sont près de 300 plaintes au sujet de fraudes reliées à la vente d'animaux qui ont été faites au Centre antifraude du Canada (CAFC).

Partager sur Facebook
92 92 Partages

Source: Journal Métro
Crédit Photo: Fotolia