Nouvelles générales : Une colation souhaite que les policiers de Montréal soient désarmés.

Une colation souhaite que les policiers de Montréal soient désarmés.

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le mois de juin à Montréal fut notamment marqué par plusieurs manifestations contre le racisme et la brutalité policière, la «Coalition pour le définancement de la police» veut désarmer complètement les policiers.

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui est en train de susciter de nombreuses réactions. En effet, la «Coalition pour le définancement de la police» veut désarmer complètement les policiers. Elle souhaite que les forces de l'ordre n'aient plus le droit d'utiliser des matraques, des pistolets Taser ainsi que du poivre de Cayenne. 

La Presse indique qu'elle désire aussi que le budget du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui s'élève à 665 millions de dollars, soit divisé par deux et que cette somme soit reversée aux minorités (communautés noires, autochtones et tout autre groupe «oppressé»). Ajouté à ça, la «Coalition pour le définancement de la police» réclame la décriminalisation de toutes les drogues, mais aussi du travail du sexe en plus d'exiger la libération et la suppression des casiers judiciaires des personnes détenues pour des raisons reliées à la drogue ou au travail du sexe.

L'ensemble de leurs revendications est disponible dans le visuel ci-dessous.

Quels sont les groupes qui font partie de la «Coalition pour le définancement de la police»? Si l'on se fie aux informations que l'on peut trouver sur la page Facebook, on peut lire dans la section «à propos» qu'elle réunit des dizaines d'organismes montréalais. Son but est «de définancer la police et réinvestir dans nos communautés». Parmi ces groupes, La Presse souligne qu'on peut y trouver Black Lives Matter Montréal, Stella et Solidarité sans frontières.

Vous pouvez regarder la conférence de presse de lancement de la «Coalition pour le définancement de la police» ci-dessous.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock