Nouvelles générales : Une compagnie de chocolats bien connue embauche des enfants comme « esclaves »

Une compagnie de chocolats bien connue embauche des enfants comme « esclaves »

ENQUÊTE EN COURS

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
97 97 Partages

Le journal The Sun a appris que des enfants roumains « esclaves » fabriquent des jouets Kinder Surprise. 

Le média britannique a publié une enquête qui révèle que les jouets des oeufs Kinder Surprise sont assemblés par des enfants de familles pauvres en Roumanie. Certains jeunes employés ne seraient âgés que de six ans. 

The Sun s'est entretenu avec une famille de cinq enfants et une femme de 49 ans. Ils ont tous déclaré qu'ils n'avaient pas le choix de continuer, mais que le salaire qu'ils touchaient était « horrible ».

Chaque personne serait payée environ 20 lei roumains, ce qui équivaut à 6,23$ canadiens pour chaque tranche de 1000 jouets assemblés. Ils travailleraient également 13 heures par jour.

Les employés reçoivent les matériaux de leurs jouets d'une entreprise appelée Prolegis, un sous-traitant de Romexa SA. Un responsable de l'entreprise a déclaré que c'était la première fois qu'ils entendait parler de ces conditions de travail, une fois que l'enquête a été rendue publique.

L'entreprise Ferrero enquête actuellement sur le rapport stipulant des conditions de travail exécrables. Selon le site internet de l'entreprise, il est stipulé que tous les employés devraient toucher le salaire minimum local ou national, soit 984 lei par moi, ou 312$ canadiens. Ferrero soutient également l'abolition du travail des enfants.

Le rapport d'enquête est actuellement examiné par des procureurs roumains. 

Partager sur Facebook
97 97 Partages

Source: Huffington Post · Crédit Photo: Fotolia