Nouvelles générales : Une enseignante de 46 ans s'effondre en plein cours virtuel et meurt peu de temps après

Une enseignante de 46 ans s'effondre en plein cours virtuel et meurt peu de temps après

Une véritable tragédie.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'elle avait encore des symptômes de la COVID-19, une professeure d'une quarantaine d'années s'est effondrée en plein cours virtuel le mercredi 2 septembre dernier. Elle est décédée peu de temps après.

Ce weekend, le Washington Post est revenu sur l'histoire de Paola De Simone, une professeure de 46 ans, dont la vie a pris un tournant tragique. Celle qui enseignait à l'université de l'entreprise à Buenos Aires est décédée mercredi dernier, peu de temps après s'être effondré en plein cours virtuel. Elle était en train de donner un cours sur l'histoire mondiale du 20e siècle lorsqu'elle a arrêté d'interagir avec ses diapositives. 

Quand les élèves se sont rendu compte qu'elle avait du mal à respirer, ils lui ont demandé son adresse pour appeler une ambulance, mais elle n'a pas répondu. D'après les informations d'Ana Breccia, une élève de 23 ans qui assistait au cours, Paola De Simone a essayé de joindre son mari et les élèves sont restés connectés jusqu'à son arrivée.

Le Washington Post indique que la professeure avait évoqué la semaine dernière sur son compte Twitter, depuis supprimé, que ses symptômes liés à la COVID-19 persistaient depuis plusieurs semaines. Ainsi, elle enseignait alors qu'elle était malade. Une information qui n'étonne pas Silvina Sterin Pensel, une de ses amies de longue date qui est désormais journaliste à New York. «Ce n'est pas une surprise. Je vois totalement Paola dire "Je peux le faire, mes élèves ont besoin de moi"». 

Pour Silvina Sterin Pensel, l'histoire de Paola est un «triste rappel que le virus est bien réel». Le Washington Post souligne que l'Argentine est fortement touchée par la COVID-19. Depuis le début de la crise sanitaire, le pays compte plus de 450 000 cas et plus de 9000 décès.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Washington Post · Crédit Photo: Capture d'écran Twitter