Une femme qui a parcouru près de 5000km pour un rendez-vous est assassinée pour ses organes.

Elle aurait été tuée pour ses organes

Grands Titres

Une Mexicaine de 51 ans qui cherchait désespérément l'amour a plutôt trouvé la mort. Après s'être mise à discuter avec un Péruvien en ligne, elle a décidé de faire 4 800 kilomètres pour aller le retrouver, rapporte Vice News.

Bianca Arellano pensait que Juan Pablo Jesús Villafuerte pourrait potentiellement être l'homme de sa vie. Le 31 octobre, elle s'est donc envolée vers Lima au Pérou. Sa famille a eu de ses novelles pour la dernière fois le 7 novembre. Elle aurait alors raconté que sa relation avec l'homme de 37 ans se passait bien et qu'elle en était amoureuse, d'après les autorités locales.

Mais après deux semaines sans nouvelles de sa tante, sa nièce a écrit un appel à l'aide sur Twitter.

« Je n'aurais jamais pensé que je serais dans cette situation, mais, aujourd'hui, je demande votre soutien pour diffuser ce message et trouver l'une des personnes les plus aimées et les plus importantes de ma vie. Ma tante Blanca Olivia Arellano Gutiérrez a disparu le lundi 7 novembre au Pérou. Nous craignons pour sa vie », a-t-elle fait savoir.

Sa tante et son « amoureux » discutaient en ligne depuis plusieurs mois. 

« J'ai contacté Juan P [Villafuerte] car il était le seul qu'elle connaissait au Pérou et c'est là que notre peur a commencé », a écrit sa nièce sur Twitter.

« Va-t-elle bien? », a-t-elle demandé. 

L'homme a répondu qu'il ne lui parlait plus depuis plusieurs jours, car « elle a décidé de partir parce que je ne pouvais pas offrir la vie qu'elle voulait, s'est lassée de moi et est partie chercher un billet d'avion pour le Mexique ». 

« J'espère qu'elle va bien, mais mon rôle ici est terminé. Je ne connais rien d'autre d'ici et je le dis avec tristesse. Je suis sûr que son téléphone ne fonctionne pas ou qu'elle n'a plus de batterie. Faites attention et j'espère qu'elle rentrera chez elle en toute sécurité », a-t-il ajouté. 

Un corps démembré

Les autorités péruviennes ont lancé une enquête après que le message de la nièce de la victime eut été partagé des milliers de fois. Ils ont d'abord trouvé un doigt coupé sur une plage le 19 novembre. Le lendemain, ils ont retrouvé une tête sans visage, puis un bras.... puis un torse sans aucun organe à l'intérieur.

Ils ont finalement identifié la victime, avant d'arrêter M. Villafuerte comme suspect principal dans cette affaire. 

« Juan Pablo Villafuerte a été arrêté pour trafic d'organes humains », a déclaré lundi le procureur général du Pérou à la presse locale.

Des jours après la disparition de son amante, M. Villafuerte, qui étudie en médecine, aurait publié des vidéos d'organes humains sur TikTok. 

La police a également retrouvé des traces de sang dans son appartement.