Nouvelles générales : Une femme qui est contre les masques prend pour exemple l'odeur des pets qui traverse les pantalons

Une femme qui est contre les masques prend pour exemple l'odeur des pets qui traverse les pantalons

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une femme de Chico, en Californie, est devenue la risée de plusieurs internautes après avoir été filmée dans une boulangerie, alors qu'elle refusait de porter un masque. Questionnée par l'homme qui la filmait sur les raisons qui la poussaient à refuser de porter un masque, la femme a pris pour exemple l'odeur des pets afin d'expliquer pourquoi elle ne croyait pas à l'utilité du port du masque.

C'est après qu'un homme l'ait filmé pendant plus d'une minute en lui répétant l'importance de porter un masque que la femme a finalement décidé de quitter les lieux. Or, juste avant de franchir la porte, la femme a jugé bon de souffler en direction d'un autre client, et ce, avant de répliquer au vidéaste en lui disant: "Tu penses qu’un masque te protège? Tu pètes et tu peux le sentir. Tu penses qu’un masque peut te protéger?"

Ainsi, selon la théorie de cette femme, les masques seraient inutiles, car les pantalons ne permettent pas d'empêcher l'odeur des flatulences de se propager.

L'information importante que la femme semble ignorer est que les molécules qui permettent de diffuser une odeur sont extrêmement petites et le tissu ne peut rien y faire. La bonne nouvelle, c'est que c'est exactement pour la même raison que nous pouvons continuer à respirer si nous portons un masque, car une fois de plus, un masque en tissu ne peut pas bloquer les molécules d'oxygène.

En ce qui concerne les gouttelettes (produites en parlant, respirant, toussant, etc.), même si le masque en tissu ne bloque pas complètement celles-ci, il limite du moins leur portée et leur diffusion et dans l'éventualité où deux personnes qui sont à proximité en portent un, on parle ici d'une réduction très considérable des risques d'infection.

Bref, la théorie de cette femme ne vaut même pas un pet.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Sac de Chips · Crédit Photo: Capture d'écran