Nouvelles générales : Une infirmière menacée: «Si un cas se confirme dans la résidence, vous serez tenue pour responsable»

Une infirmière menacée: «Si un cas se confirme dans la résidence, vous serez tenue pour responsable»

Une histoire effroyable.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Dans l'Essonne, une infirmière d'une vingtaine d'années a reçu une lettre anonyme d'un voisin lui demandant de quitter le quartier pour éviter une éventuelle contamination au coronavirus de sa part. Une histoire qui a suscité une grande indignation.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui est en train de générer de nombreuses réactions à travers le pays. En effet, Mira, une infirmière de 24 ans habitant dans la commune de Dourdan a reçu une lettre anonyme d'un voisin lui demandant de quitter le quartier. La raison ? La peur d'une éventuelle contamination au coronavirus en raison de son activité professionnelle. Dans cette lettre, le ton se veut menaçant comme l'atteste cet extrait: «Si un cas se confirme dans la résidence, vous serez tenue pour responsable».

Le Parisien raconte que Mira a fondu en larmes lorsqu'elle a trouvé ce papier sur le pare-brise de sa voiture dimanche dernier. Son entourage a été profondément choqué par un tel événement et sa mère a décidé de répondre à ce message par une lettre qu'elle a déposée dans les boites aux lettres de son voisinage. «Si vous respectez ce confinement, personne ne sera tenu responsable de cela à part vous. Gardez votre sang-froid, soyons solidaires les uns les autres». Elle a également joint une copie de la lettre anonyme. 

Un geste qui a permis au voisinage de prendre connaissance de la situation et de montrer leur soutien a Mira, relate Le Parisien. Un couple de voisins a même écrit à Mira pour leur dire qu'ils étaient de tout coeur avec elle et qu'il n'était pas du tout d'accord avec cette lettre anonyme. Un mot a été placardé dans les parties communes pour la remercier de son courage et de son dévouement.

Si Mira souhaite passer à autre chose, cet événement l'a tout de même relativement marqué puisqu'elle ne veut plus garer sa voiture sur le stationnement prévu à cet effet, mais préfère la garer devant chez elle par précaution. Espérons que ce genre de gestes ne se reproduisent plus. En cette période de crise sanitaire, il est important de rester solidaire au lieu d'essayer de trouver des coupables qui n'en sont pas. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie