Nouvelles générales : Une infirmière se fait arrêter violemment par la police à Paris

Une infirmière se fait arrêter violemment par la police à Paris

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'environ 18 000 personnes étaient présentes ce mardi après-midi à Paris dans le cadre de la manifestation du personnel soignant, une infirmière s'est fait arrêter violemment par la police à Paris

C'est en naviguant sur Twitter qu'on est tombé sur l'une des dernières vidéos du journaliste Remy Buisine qui travaille pour le média web Brut. Il se trouvait ce mardi après-midi à Paris pour capter des images de la manifestation des soignants. Malheureusement, la mobilisation a été complètement gâchée par des casseurs qui ont défié les forces de l’ordre. Au milieu de tout ça, une infirmière s'est fait arrêter violemment par la police. Pourtant, on peut l'entendre dire explicitement «je suis infirmière, je fais de l'asthme» en plus de répéter plusieurs fois «Je veux ma ventoline».

Comme vous pouvez le voir, ils sont plusieurs policiers à s'occuper d'elle de manière virulente alors qu'elle ne semble représenter aucun danger. Les images de cette arrestation très musclée sont en train de faire le tour des médias sociaux. Elles sont même arrivées jusqu'à Imen Mellaz, journaliste pour France 24, qui s'avère être la fille de cette infirmière. Très choquée par cette vidéo, elle n'a pas hésité à faire part de son indignation sur son compte Twitter.

Crédit photo: Capture d'écran vidéo Twitter Remy Buisine

«Cette femme, c'est ma mère. 50 ans, infirmière, elle a bossé pendant 3 mois entre 12 et 14 heures par jour. A eu le covid. Aujourd'hui, elle manifestait pour qu'on revalorise son salaire, qu'on reconnaisse son travail. Elle est asthmatique. Elle avait sa blouse. Elle fait 1m55», peut-on lire dans un premier tweet.

«Toutes les vidéos où on la voit interpellée sont scandaleuses. Besoin d'autant de violence ? On la voit avec quatre gros bonshommes sur elle sur cette vidéo. J'ai la gerbe», explique-t-elle dans un second tweet. Elle poursuit son récit dans un troisième tweet. «On ose me dire au téléphone, évidemment, "qu'on ne sait pas ce qu'il s'est passé avant ces vidéos, mais ayez confiance, si elle n'a rien fait on la relâche". Oui, comme Adama Traoré par exemple ? Bien sûr, "ayez confiance". Elle est actuellement en garde à vue».

Dans un quatrième tweet, elle fait part de son indignation la plus totale face à cet événement. «Rien ne justifie de TOUTE FACON une telle interpellation. Pas quand on est désarmée, pas en blouse, pas quand on fait 1m55, pas face à autant de robocop. Non, non et non».

On vous laisse regarder ci-dessous la vidéo de son arrestation très musclée.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Twitter