Nouvelles générales : Une pénurie de vaccins contre cette grave maladie

Une pénurie de vaccins contre cette grave maladie

Les autorités s'inquiètent

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
53 53 Partages

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé de fractionner les doses de vaccin contre la poliomyélite afin d'immuniser le plus grand nombre d'enfants possibles malgré la pénurie. 

«Nous avons un problème avec le vaccin, car il n'y en a pas assez», a expliqué le président du président du groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination (SAGE) de l'OMS, Alejandro Cravioto, durant une conférence de presse téléphonique, dont les propos ont été repris par l'AFP. 

«Mais les récentes indications montrent que même en injectant une dose réduite du vaccin dans la peau plutôt que dans le muscle, il est possible d'avoir le même niveau de protection qu'auparavant», a-t-il précisé.

Les experts recommandent donc l'injection de deux vaccins sous la peau, le premier à l'âge de six semaines et le second, à 14 semaines, plutôt qu'un seul dans le muscule. 

Seulement deux entreprises frabriquent le vaccin, soit le groupe français Sanofi et l'entreprise indienne Serum Institute of India. Des «problèmes» de production auraient engendré un «manque de disponibilité du vaccin», selon le Dr Philippe Duclos de l'OMS à l'AFP, qui estime que la situation devrait être réglée d'ici la fin de l'année 2018. 

La poliomyélite est un virus qui s'attaque au système nerveux et qui peut entraîner une paralysie générale en seulement quelques heures. Elles touche principalement les enfants âgés de moins de cinq ans. 

Partager sur Facebook
53 53 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Fotolia