Nouvelles générales : Une pétition circule afin que la Côte-Nord demeure fermée jusqu'à un vaccin

Une pétition circule afin que la Côte-Nord demeure fermée jusqu'à un vaccin

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Plus de 3000 citoyens ont signé une pétition qui exige le maintien de la fermeture de la Côte-Nord. La pétition qui a été lancée sur le web demande notamment que la région demeure fermée jusqu'à ce qu'un vaccin ou un traitement contre la COVID-19 soit disponible.

C'est une citoyenne nommée Isabelle Hall qui a créé la pétition intitulée "La Côte-Nord doit rester fermée".

Dans une entrevue qu'elle a accordée à TVA Nouvelles, Hall a fait valoir que dans la région, il n'y avait eu aucun décès lié à la COVID-19, il n'y avait eu aucun cas dans les CHSLD et de plus, la propagation semblait y être contenue. Maintenant, ce qui préoccupe Hall, ainsi que 3300 autres signataires de la pétition, c'est que le 18 mai prochain, la région rouvrira: "Moi, je me dis que tant que Montréal ne sera pas sous contrôle, tant que la chère courbe n’aura pas descendu, je ne crois pas que c’est envisageable d’ouvrir les régions. [...] On sait qu’on n’est pas les seuls. [Lundi], ils ont ouvert certaines régions autour de Montréal et les gens ont réagi un peu comme nous, sans faire de pétition, mais ils ne sont pas d’accord."

Évidemment, les acteurs de l'industrie touristique en Côte-Nord ne sont pas nécessairement du même avis, et pour sa part, le co-président de Tourisme Côte-Nord, Yannick Morin, a laissé entendre que "si on s’unit pour travailler ensemble, si on trouve des solutions, ça va être beaucoup plus facile de passer à travers que de signer des pétitions".

Comme l'a souligné Morin , l'industrie touristique en Côte-Nord a impérativement besoin d'une clientèle en provenance de l'extérieur afin de survivre, d'autant plus que la Santé publique a promis de remettre en place les contrôles routiers si la situation l’exigeait.

Enfin, le co-président de Tourisme Côte-Nord, John Pineault, a complété en déclarant: "Je ne veux pas dire qu’on doit mettre l’économie au-dessus de la santé, mais je crois qu’il y a vraiment une manière de faire les deux."

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Twitter