Nouvelles générales : Une vidéaste de l'Ontario affirme qu'elle refuse de filmer des mariages homosexuels.

Une vidéaste de l'Ontario affirme qu'elle refuse de filmer des mariages homosexuels.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une femme qui en est à la planification de son mariage avec son amoureuse qui aura lieu en 2021 à Woodstock, en Ontario, a fait la rencontre plutôt troublante d'une vidéaste qui semble vivre à une autre époque, puisqu'elle refuse de filmer un mariage homosexuel.

Lorsque Kelly Roberts et Mallory Arthur ont reçu une réponse de la vidéaste de Brantford, en Ontario, celles-ci n'ont pas perdu de temps avant de dénoncer publiquement cette situation plutôt embarrassante. Roberts a d'ailleurs expliqué à CTV: "C’est comme ça qu’elle m’a fait savoir que la seule raison pour laquelle elle ne travaillerait pas avec moi, c’est à cause de ma sexualité. Et je pense que c’est la partie qui a touché une corde sensible en moi. J'ai fini par me dire qu'elle aurait littéralement pu me dire qu’elle était déjà réservée ce jour-là. Et puis je serais passée à autre chose. Et cela aurait été cela, mais c’est juste qu’elle a dû faire valoir ce point, c’est ce qui a vraiment fait mal."

Roberts dit qu’elle a partagé la réponse seulement pour que d’autres membres de la communauté LGBTQ+ sachent que l’entreprise, Caramount Productions, n’était pas ouverte à cette communauté. Aux dires de Roberts, elle n'aurait jamais pu prévoir que sa publication prendrait de telles proportions virales: "Je ne savais pas que ça exploserait si vite ... la prise de conscience que ça a apportée en vaut la peine et je ne peux même pas mettre en mots comment cela m'a touchée et m'a fait ressentir de la reconnaissance en raison du soutien que nous avons reçu."

Les comptes de médias sociaux de l’entreprise impliquée ont été supprimés, après avoir été bombardés par des commentaires négatifs et des commentaires.

Les tentatives de joindre l’entreprise par ces canaux et par téléphone et par courriel sont restées sans réponse.

Roberts a confié que la réponse agressive à l’entreprise n’était pas quelque chose qu’elle souhaitait, "mais cette question est tellement plus grande que moi et mes sentiments et les gens ont besoin de voir que, même si c’est 2020 et que nous avons progressé jusqu’à présent, cela se passe toujours."

Le mariage entre personnes de même sexe est devenu légal au Canada en 2005, et la Loi canadienne sur les droits de la personne interdit la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.

Roberts espère que les gens parleront de cette situation, mais ce qu'elle souhaite par-dessus tout, c'est que les gens puissent réaliser à quel point ce type de rejet peut faire mal: "Ce que j’espère que les gens en retireront, c’est juste la prise de conscience de ce qui se passe et aussi l’occasion pour les gens, peut-être s’engager dans un dialogue avec leurs familles et leurs amis qui peuvent avoir des croyances similaires et peut-être contester ces systèmes de croyances et de contester vos pensées un peu."

Roberts a conclu en déclarant qu'elle avait depuis trouvé un vidéaste.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Courtoisie