Nouvelles générales : Véritable boucherie meurtrière au couteau en Inde!

Véritable boucherie meurtrière au couteau en Inde!

Un homme a fait un véritable carnage en tuant notamment 7 enfants !

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme a fait un véritable carnage en tuant notamment 7 enfants !

Un homme de 35 ans est soupçonné d'avoir sauvagement assassiné près de Bombay avec un couteau de boucher 14 membres de sa famille, dont 7 enfants, avant de se suicider, a annoncé dimanche la police.

Selon l’Agence France-Presse, les faits se sont produits samedi soir après une réunion de famille à Thane, à 32 kilomètres de Bombay. «Hasnin Anwar Warekar s'est pendu après avoir tranché la gorge des autres membres de la famille, y compris ses parents», a déclaré à l'AFP Gajanan Laxman Kabdule, porte-parole de la police de Thane.

La sœur de Warekar, unique survivante de l’horrible drame, a été hospitalisée après que des voisins eurent alerté la police après l’avoir entendue crier à l’aide. «Nous n'avons toujours pas pu interroger la sœur de 21 ans de l'agresseur, seule survivante, qui est hospitalisée et profondément traumatisée», a déclaré M. Kabdule.

Certains médias locaux cités par l’AFP rapportent que Warekar aurait introduit des sédatifs dans la nourriture de ses victimes avant de passer à l'acte.

«Les premiers indices laissent penser que le suspect a verrouillé toutes les portes de la maison et assassiné les membres de la famille alors qu'ils étaient couchés avec un couteau qui a été retrouvé près de lui», a déclaré au journal Indian Express Ashutosh Dumbre, de la police locale.

Les enquêteurs attendent les résultats d'analyse avant de dire si les victimes avaient été droguées. Le déroulement des faits et le mobile de l’agresseur ne sont pas encore clairs. Le Press Trust of India également cité par l’agence française avance qu'une querelle immobilière serait à l'origine de cette véritable boucherie.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Agence France-Presse | PHOTO : générique/archives