Nouvelles générales : Violences, extorsion, vol: la police des polices enquête sur des policiers de Seine-Saint-Denis

Violences, extorsion, vol: la police des polices enquête sur des policiers de Seine-Saint-Denis

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'Inspection générale de la Police nationale (IGPN), aussi appelée la police des polices, enquête actuellement sur plusieurs policiers de la compagnie de sécurisation de Seine-Saint-Denis (CSI 93). Six d'entre eux ont déjà été placés en garde à vue ce lundi.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du pays. En effet, la police des polices est en train d'enquêter sur plusieurs policiers de la compagnie de sécurisation de Seine-Saint-Denis (CSI 93). Une enquête ouverte il y a plus d'un an après que le chef de la CSI 93 a rédigé un rapport où il émettait des doutes sur le comportement de certains de ses membres. Une enquête qui a mené à la mise en garde à vue de six policiers ce lundi. Il leur est notamment reproché des faits de violences, d'extorsion de fonds, de vol ou encore de détention et transport de stupéfiants.

Une affaire impliquant ces six policiers sort notamment du lot, explique Le Parisien. Le quotidien raconte qu'ils auraient placé des stupéfiants dans les affaires de deux individus dont ils étaient persuadés qu'ils étaient dealers. Ils auraient même utilisé des «pistolets à impulsion électrique pour faire avouer à certains où ils cachaient l'argent issu du deal». Des informations qui ont conduit à la perquisition des domiciles et des vestiaires de ces policiers.

Le Parisien indique que les policiers les moins impliqués dans ces agissements auraient commencé à révéler certaines informations à l'IGPN alors que d'autres refusent de parler. Une affaire qui a poussé Didier Lallement, le préfet de police de Paris, à réagir. Il a notamment évoqué l'importance d'une réflexion concernant une réorganisation des unités de la police CSI 93. Le quotidien précise que ces six policiers ne seraient pas les seuls à être impliqués dans des affaires douteuses, ils seraient «des dizaines de fonctionnaires».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock