Nouvelles générales : Voici comment déduire vos dépenses (Internet et autres) de vos impôts dans un contexte de télétravail.

Voici comment déduire vos dépenses (Internet et autres) de vos impôts dans un contexte de télétravail.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Depuis le début de la pandémie, les habitudes de plusieurs travailleurs et travailleuses ont considérablement changé en raison du télétravail. L'adaptation n'est pas toujours évidente et elle fait plusieurs mécontents, mais sachez qu'il y a toutefois des avantages au télétravail, notamment en ce qui concerne vos impôts.

En effet, bien des gens l'ignorent, mais les salariés qui effectuent du télétravail en raison de la pandémie de COVID-19 auront droit à des déductions, notamment en ce qui concerne les dépenses liées au travail.

Revenu Québec indique toutefois sur son site que les salariés qui souhaitent profiter de ces déductions ne doivent pas avoir obtenu "aucun remboursement de la part de votre employeur".

Parmi les dépenses relatives qui peuvent faire l'objet de déductions, on y retrouve celles qui sont liées à certaines fournitures consommées directement dans l'exercice de vos fonctions, comme par exemple du papier, des crayons ou des cartouches d'encre. Les frais d'utilisation du réseau Internet peuvent aussi être pris en compte si ceux-ci sont facturés en fonction de l'utilisation.

On précise aussi que les salariés ont droit à des déductions pour "Certaines dépenses relatives à un espace de bureau situé dans votre domicile, dans la mesure où cet espace est le lieu où vous exercez principalement vos fonctions (ou y exercez vos fonctions à plus de 50 %), ce qui devrait généralement être le cas dans le présent contexte".

Les télétravailleurs qui sont propriétaires ont aussi droit à des déductions pour ce qui des "dépenses liées aux fournitures consommées directement dans l'exercice de vos fonctions, dans la partie de votre domicile servant de bureau (par exemple, chauffage, électricité, produits de nettoyage, accessoires d'éclairage ou réparations mineures)".

Enfin, les locataires ont droit pour leur part à des déductions sur les "Fournitures consommées directement dans l'exercice de vos fonctions, dans la partie de votre domicile servant de bureau" et il est aussi possible de faire déduire une "partie raisonnable" des frais de loyer.

Source: Canal Vie · Crédit Photo: Capture d'écran