Nouvelles générales : Votre coupe de cheveux devra attendre encore de nombreuses semaines.

Votre coupe de cheveux devra attendre encore de nombreuses semaines.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le gouvernement Legault a annoncé que plusieurs commerces à l'extérieur de la communauté métropolitaine de Montréal (CMM) pourront rouvrir dès le 4 mai (le 11 mai pour les commerces de la CMM), ce ne sera toutefois pas le cas des salons de coiffure.

L’Allied Beauty Association (ABA) du Canada, une association qui regroupe notamment des salons de beauté et de coiffure, ainsi que des barbiers, a fait part de la déception, mais aussi, du soulagement, que plusieurs de ses membres ont ressenti quant à la décision du gouvernement Legault en déclarant: "On a des gens qui sont contents et des gens qui sont déçus".

Selon ce qu'a indiqué le directeur général de l’ABA, Alain Audet, il s'agit ici d'une situation très délicate, car d'une part, on retrouve plusieurs travailleurs qui ont hâte de reprendre du service, tandis que d'une autre part, plusieurs travailleurs craignent d'être contaminés par la COVID-19 en effectuant un retour derrière les ciseaux: "Si on pense à ce qui a été fait en Saskatchewan, où les coiffeurs vont devoir travailler comme des gens de l’urgence, il y avait beaucoup de crainte à ce que ce soit des choses similaires qui soient établies ici."

Le directeur a tenu à préciser qu'une des grandes questions qui hante les membres de l'ABA, c'est de savoir "s’il faut avoir tous ces équipements de protection personnelle, on les trouve où? Qui va être capable de nous les fournir".

Toutefois, comme l'a souligné Alain Audet, il est préférable pour tous les membres de l'ABA que le gouvernement prenne le temps de prendre des décisions réfléchies, et de plus, un déconfinement hâtif aurait pu priver de nombreux travailleurs de l’aide financière accordée par Ottawa: "Ce que tout le monde veut c’est de s’assurer que quand l’industrie va reprendre le boulot, il faut que ce soit fait d’une façon qui est sécuritaire et économiquement responsable."

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran