Nouvelles générales : Yves-François Blanchet s'emporte sur le sort des ainés: “coudonc, on a-tu fini de niaiser?”

Yves-François Blanchet s'emporte sur le sort des ainés: “coudonc, on a-tu fini de niaiser?”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a clairement fait savoir qu'il pourrait s’opposer à de futurs projets de loi si le gouvernement Trudeau tardait encore à adopter des mesures visant à aider les aînés qui subissent les contrecoups de la crise actuelle.

Alors que le gouvernement multiplie les annonces sans toutefois présenter quoi que ce soit de concret, et comme l'a fait remarquer le chef du Bloc québécois, "ça s’est conclu sur "OK, on vous a entendus, on vous revient", mais le dernier bout, "on vous revient", il ne se réalise pas".

C'est lors d'une conférence de presse mercredi matin que le chef du Bloc québécois a lancé un sérieux avertissement au gouvernement en déclarant: "Pendant ce temps, moi je reçois vous ne pouvez pas savoir combien de demandes et de commentaires d’aînés et tous nos bureaux de circonscription en reçoivent. [...] Et je sais que les autres partis, incluant les libéraux, ont des représentations d’aînés faites aux bureaux de circonscription qui disent : "coudonc, on a-tu fini de niaiser?" On est rendu le 6 mai. Le Parlement a arrêté de siéger le 14 mars, et il n’y a pas une cenne qui est sortie."

Le Bloc Québécois milite auprès du gouvernement afin que les pensions de la Sécurité de la vieillesse soient majorées de 110 $ par mois pour les retraités qui ont plus de 65 ans, mais comme l'a précisé le chef, même une telle aide qui coûterait 4 milliards de dollars par année au Trésor public, ne ferait qu'alléger les soucis financiers des aînés: "Notre demande c’est 25 $ par semaine – il n’y a personne qui va capoter – [...] pour compenser l’augmentation du panier d’épicerie, notamment, parce que ce n’est pas la seule dépense qui a augmenté. [...] On pense que c’est la moindre des choses. C’est une fraction de la prestation d’urgence pour les étudiants, et une fraction encore plus petite de la Prestation canadienne d’urgence (PCU). [...] Est-ce que les gens qui nous ont donné les moyens de faire face à la crise actuelle ne méritent pas au moins cette considération-là?"

Enfin, du côté du président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, celui-ci a assuré qu'une aide en ce sens serait bientôt disponible: "Nous avons été très clairs, le premier ministre l’a indiqué à plusieurs reprises […] qu’une annonce va être faite prochainement parce qu’il est important d’aider nos aînés dans la situation difficile qu’ils vivent présentement."

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran