Des jumeaux sont nés grâce à des embryons congelés il y a 30 ans

La science ne cessera jamais de nous étonner

Grands Titres

La science ne cessera jamais de nous étonner. Voilà donc que deux jumeaux nés d'embryons congelés depuis 30 ans ont vu le jour, rapporte CTV News.

C'est le 31 octobre dernier que Lydia et Timothy Ridgeway sont nés grâce à des embryons qui avaient été congelés le 22 avril 1992.

Le National Embry Donation Center a confirmé qu'il s'agissait des embryons les plus anciens à avoir abouti à une naissance.

Le précédent record du genre était survenu à la naissance de Molly Gibson, née en 2020 d'un embryon qui avait été congelé depuis 27 ans.

Philip Ridgeway et son épouse Rachel sont les heureux parents de Lydia et de Timothy. M. Ridgeway a expliqué en entrevue: «Il y a quelque chose d'époustouflant à ce sujet. J'avais 5 ans quand Dieu a donné la vie à Lydia et Timothy, et il a préservé cette vie depuis. Dans un sens, ce sont nos enfants les plus âgés, même s'ils sont nos plus petits.»

Les parents de Lydia et de Timothy ont quatre autres enfants qui sont âgés de 8, 6, 3 et presque 2 ans. Ceux-ci ont été conçus de façon traditionnelle.

Crédit photo: Capture d'écran vidéo YouTube CNN

Les embryons qui ont été utilisés afin de donner naissance aux deux jumeaux ont été créés le 22 avril 1992 pour un couple marié anonyme par fécondation in vitro. Le mari était au début de la cinquantaine et ils avaient eu recours à une donneuse d'ovules de 34 ans.

Au cours des trois dernières décennies, les embryons ont donc été conservés dans de l'azote liquide à près de 200 degrés en dessous de zéro, dans un appareil qui ressemble à un réservoir de propane.

Les embryons sont restés entreposés dans un laboratoire de fertilité sur la côte ouest jusqu'en 2007, puis le couple qui les a créés a fait don de ceux-ci au National Embryo Donation Center de Knoxville, au Tennessee, dans l'espoir qu'un autre couple puisse les utiliser.

M. Ridgeway a tenu à préciser que lui et son épouse ne cherchaient pas «à obtenir les embryons qui ont été congelés le plus longtemps au monde». Le père a d'ailleurs ajouté que «Nous voulions juste ceux qui attendaient depuis le plus longtemps».

Rachel a indiqué pour sa part qu'elle n'avait pas hésité à utiliser ces embryons: «En y allant, nous savions que nous pouvions faire confiance à Dieu pour faire tout ce qu'il avait souverainement prévu et que leur âge n'avait vraiment aucun facteur. C'était juste une question de savoir si c'était ou non dans les plans de Dieu.»

Crédit photo: Capture d'écran vidéo YouTube CNN

Lorsque les deux parents ont dû choisir leurs embryons, ils ont été en mesure de survoler les caractéristiques des donneurs telles que l'origine ethnique, l'âge, la taille, le poids, les antécédents génétiques et médicaux, l'éducation, la profession, les films et la musique préférés.

Les deux parents ont finalement décidé de restreindre leurs choix aux profils dont les numéros de donneurs semblaient dater de plus longtemps. Or, ils ne disposaient d'aucune information quant à l'âge des embryons.

Le Dr Zaher Merhi, expert en fertilité au Rejuvenating Fertility Center de New York, a expliqué pour sa part que l'âge de l'embryon ne devrait pas affecter la santé de l'enfant.

Selon le Dr Merhi, c'est l'âge de la femme qui a donné l'ovule qui compte le plus: «Si cette patiente avait 25 ans, oui, très probablement, ses embryons survivront. Tout tourne autour de l'œuf et de l'embryon et du moment où l'œuf a été retiré.»

Enfin, Philip Ridgeway a conclu en expliquant que les autres enfants du couple ont pris part avec enthousiasme à cette aventure: «Ils étaient excités et heureux avec nous à chaque étape du chemin. Ils aiment leurs frères et sœurs, et ils jouent ensemble et attendaient avec impatience de savoir si Dieu leur avait donné deux garçons, deux filles ou un frère et une sœur.»