Des scientifiques affirment avoir trouvé un remède potentiel contre la calvitie

Une nouvelle majeure pour tous les chauves à travers le monde

Grands Titres

Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler d'un présumé remède révolutionnaire contre la calvitie, mais voilà que cette fois-ci, ce sont des chercheurs d'une université réputée qui affirme en avoir fait la découverte, rapporte LADbible.

En effet, ce sont des chercheurs de l'Université de Californie à Riverside qui prétendent avoir fait la découverte d'un produit chimique qui serait la principale cause de la calvitie.

Comme l'a expliqué le biologiste mathématicien de l'UC Riverside et co-auteur de l'étude, Qixuan Wang, tout porte à croire que les scientifiques seront bientôt en mesure de prévenir et même traiter la calvitie.

« Dans la science-fiction, lorsque les personnages guérissent rapidement des blessures, l'idée est que les cellules souches l'ont permis. Dans la vraie vie, nos nouvelles recherches nous rapprochent de la compréhension du comportement des cellules souches, afin que nous puissions le contrôler et favoriser la cicatrisation des plaies.»

Dans la très sérieuse étude qui a été publiée dans la dernière édition du Biophysical Journal, l'équipe scientifique a expliqué qu'elle a fait le choix de se concentrer sur les follicules pileux, car ils sont le seul organe chez l'homme qui se régénère automatiquement et régulièrement, même s'ils n'ont pas été blessés. C'est donc en se concentrant sur cet aspect que les chercheurs en sont venus à découvrir qu'un type de protéine nommé TGF-bêta contrôle la façon dont les cellules des follicules, y compris les cellules souches, se divisent et en forment de nouvelles ou meurent.

Crédit photo: Adobe Stock

M. Wang a précisé en affirmant: « Le TGF-bêta a deux rôles opposés. Il aide à activer certaines cellules du follicule pileux pour produire une nouvelle vie, et plus tard, il aide à orchestrer l'apoptose, le processus de mort cellulaire. »

Les scientifiques ignorent encore pourquoi les follicules meurent, mais certaines théories suggèrent que cela pourrait être lié aux animaux qui perdent leur fourrure par temps chaud ou pour se camoufler.

De plus, comme l'a souligné M. Wang, lorsqu'un follicule pileux se détruit, il ne tue jamais son réservoir de cellules souches: « Lorsque les cellules souches survivantes reçoivent le signal de se régénérer, elles se divisent, fabriquent de nouvelles cellules et se développent en un nouveau follicule. »

Il faudra peut-être patienter encore plusieurs années avant de voir apparaître un traitement efficace, mais M. Wang croit que cette récente étude « pourrait offrir quelque chose pour aider les personnes souffrant de divers problèmes ».

D'ici là, essayez de prendre soin de vos cheveux!