Une médecin se suicide après avoir été harcelée par des militants anti-vaccin.

Elle avait même subi des attaques physiques

Grands Titres

Une médecin de l'Autriche a mis fin à ses jours après avoir été harcelée par des hordes de militants anti-vaccin.

Lisa-Maria Kellermayr était une figure connue des Autrichiens en raison de ses nombreuses apparitions médiatiques au cours de la pandémie de COVID-19. La médecin défendait la vaccination et ses prises de position à ce sujet faisaient en sorte qu'elle subissait du harcèlement de la part des militants anti-vaccin.

En plus d'avoir subi de l'intimidation sur les réseaux sociaux, Mme Kellermayr a aussi subi des attaques physiques, ce qui l'a obligée à fermer son cabinet de consultation.

Les frais liés à sa sécurité personnelle ont même poussé la médecin à la faillite.

Enfin, le décès de Mme Kellermayr a évidemment causé une onde de choc au pays et le président autrichien, Alexander Van der Bellen, a même réagi à l'annonce de son suicide en déclarant: «Mettons fin à ces propos alarmistes et à ces tentatives d’intimidation. La haine et l’intolérance n’ont pas leur place en Autriche.»