Politique : Des pays forment une alliance militaire contre les États-Unis

Des pays forment une alliance militaire contre les États-Unis

Ils accusent Washington d'avoir franchi « une ligne rouge »

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
307 307 Partages

Une alliance militaire constituée par la Russie, l'Iran et le Hezbollah du Liban a promis de soutenir l'armée de Bachar al-Assad, dimanche. 

Cette décision survient quelques jours après les tirs de missiles américains contre une base aérienne syrienne, dont le régime est accusé d'avoir perpétré une présumée attaque chimique. 

Selon Radio-Canada, il est écrit dans un communiqué, relayé par le média Ilam Al Harbi, que le centre de commandement des alliés de la Syrie a accusé Washington d'avoir franchi « une ligne rouge » en attaquant la Syrie.

L'alliance a pris l'engagement de « répondre à partir de maintenant avec force à tout agresseur ou tout franchissement de ligne rouge par qui que ce soit ».

« L'Amérique connaît notre capacité à répondre comme il se doit », est-il écrit, en qualifiant l'occupation américaine en Syrie « d'illégale ».

Tant le président russe Vladimir Poutine que son acolyte iranien Hassan Rohani ont convenu, après un entretien téléphonique, que les « actes agressifs » de Washington contre la Syrie étaient « inacceptables », selon le Kremlin. 

Les deux pays demandent une enquête « impartiale » sur l'utilisation présumée d'armes chimiques qui justifierait l'attaque de Washington, selon le gouvernement russe, qui assure que l'Iran et la Russie sont prêt à renforcer leur alliance pour lutter contre le terrorisme au Proche-Orient. 

À l'émission This Week de la chaîne ABC, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a répété « l'échec de Moscou à respecter ses engagements auprès de la communauté internationale » pour justifier les attaques de Washington. 

Partager sur Facebook
307 307 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: DariuszSankowski