Politique : Donald Trump promulgue une loi bien controversée

Donald Trump promulgue une loi bien controversée

Une mesure qui fait rager de nombreux Américains

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
92 92 Partages

Le président des États-Unis Donald Trump a promulgué une loi qui coupe les vivres aux cliniques pratiquant l'avortement.

Selon des informations publiées dans le journal français Le Monde, la loi du président américain abroge une directive placée sous le gouvernement d'Obama qui avait pour but de sanctuariser les financements publics des cliniques d'avortement. 

Deux semaines plus tôt, le Congrès, où siège une majorité républicaine, avait déjà abrogé la directive. Une décision qui n'avait pas manqué de choquer les démocrates, ainsi que plusieurs associations de défense du droit à l'avortement. 

Les fonds publics ne permettent pas de subventionner les avortements, en sol américain. Les cliniques comme celles du réseau « Planned Parenthood » peuvent toutefois recevoir un remboursement pour d'autres soins, tels que les tests de dépistages ou la contraception. 

Or, avec la nouvelle mesure de Donald Trump, les États seraient ainsi en droit d'interdire le transfert de fonds publics à toute clinique pratiquant des avortements. C'est « un tout nouvel épisode de la guerre menée par les républicains contre les femmes », estime l'opposition démocrate, dans des propos repris par Le Monde. 

Il s'agit là de la deuxième mesure appliquée par le président américain restreignant l'accès à l'avortement. Rappelons qu'en janvier dernier, Donald Trump avait signé un décret qui rétablissait une loi le financement d'ONG internationales soutenant le droit à l'avortement. Au début du mois, les États-Unis ont également fait l'annonce de la fin du financement pour le Fonds de l'ONU pour la population, destiné à la contraception et aux soins prodigués aux mères et aux enfants de plus de 150 pays. 

Le département d'État américain avait alors justifié cette mesure en déclarant que le fonds « soutient ou participe à la gestion d'un programme d'avortement coercitif de stérilisation volontaire ». 

Que pensez-vous de ces nouvelles mesure?

Partager sur Facebook
92 92 Partages

Source: Le Monde · Crédit Photo: Gage Skidmore