Politique : Jean Charest surveillé de près par la police

Jean Charest surveillé de près par la police

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
3,633 3.6k Partages

Jean Charest et l'ex-grand argentier du Parti libéral du Québec Marc Bibeau ont été surveillés de très près par l'Unité permanente anticorruption jusqu'en 2016, selon ce que révèle lundi le Journal de Montréal.

C'est dans le cadre d'une enquête sur les liens entre le financement politique et l'octroi de contrats publics que l'ancien premier ministre du Québec et son grand ami ont été ciblés.

Selon les informations du Bureau d'enquête du Journal, l'UPAC a obtenu la liste des nombreux passages de Bibeau et Charest aux douanes canadiennes depuis 2003 et a même eu l'intention d'intercepter des communications privées entre les deux hommes.

L'enquête serait liée au projet Lierre, qui a notamment permis d'arrêter l'ex vice-première ministre du Québec Nathalie Normandeau.

La police étudie l'hypothèse selon laquelle d'importantes firmes de génie et de construction auraient fait d'importantes contributions politiques illégales en échange de contrats gouvernementaux et de subventions, sous le règne libéral entre 2003 et 2012.

Une trentaine d'autre personnes dont l'ex-ministre Line Beauchamp font également partie de l'enquête.

Partager sur Facebook
3,633 3.6k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Keystone Press Agency