Politique : Le début de la fin pour le droit à l'avortement dans cet État américain

Le début de la fin pour le droit à l'avortement dans cet État américain

De nouvelles mesures ultra restrictives qui en feront rager plusieurs

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
40 40 Partages

L'Arkansas, situé dans le sud des États-Unis a annoncé que, dès le début du mois d'août prochain, toute femme âgée de plus de 18 ans devra obtenir le consentement du géniteur du foetus afin de pouvoir subir un avortement.

Selon les informations publiées par le Journal de Montréal, le foetus sera dès lors considéré comme un «membre de la famille décédé». Une règle qui s'applique également aux femmes enceinte d'un géniteur inconnu ou d'un père ne désirant pas prendre part à l'éducation du futur bébé. 

Les femmes de moins de 18 ans devront quant à elles obtenir le consentement de leurs parents si elles désirent interrompre leur grossesse. 

Mais ce n'est pas tout. Comme la loi ne prévoit rien en cas de viol, les victimes devront donc également demander la permission à leur agresseur pour subir un avortement, selon le journal The Independent. 

Plusieurs groupes pro-choix incluant l’American Civil Liberties Union, le Center for Reproductive Rights et Planned Parenthood ont déjà fait part de leurs intentions de contester cette loi. 

Partager sur Facebook
40 40 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Fotolia