Politique : Le gouvernement fédéral sur le point de décréter un « état d'urgence »

Le gouvernement fédéral sur le point de décréter un « état d'urgence »

Le pire est à craindre

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
816 816 Partages

La ministre canadienne de la Santé pourrait très bientôt décréter un « état d'urgence » face à l'énorme essor des surdoses mortelles aux opiacés.

Plusieurs substances dérivées de l'opium comme le fentanyl, un sédatif ayant causé la mort du chanteur Prince, connaissent un succès retentissant auprès des Canadiens.

Selon un porte-parole du NPD, Don Davis, environs 2000 personnes au Canada sont décédées à cause d'une surdose d'opiacés en 2015.

Selon les autorités policière fédérales, le fentanyl serait environ cent fois plus puissant que la morphine. Une dose « d'à peine deux miligrammes » suffirait pour tuer un adulte. 

Pour la ministre Jane Philpott, l'augmentation du nombre de centres d'injections supervisées et une plus grande utilisation du naxalone par les intervernants oeuvrant sur le terrain pourraient contribuer à résoudre la crise.

Il n'existe qu'un seul de ces centres actuellement au Canada, à Vancouver. Trois autres, en plus d'une clinique mobile, devraient voir le jour à Montréal. 



Partager sur Facebook
816 816 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Mohammad Jangda