Politique : Partielles: les trois principaux partis conservent leurs appuis

Partielles: les trois principaux partis conservent leurs appuis

DERNIÈRE HEURE

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
273 273 Partages

Il y avait quatre élections partielles, lundi, au Québec: dans Marie-Victorin, Arthabaska, Saint-Jérôme et Verdun. Et dans les quatre cas, le parti qui l'avait emporté lors des dernières élections a réussi à conserver la circonscription.

Malgré le statu quo, le PLQ ressort comme grand perdant de cette soirée de partielles en ayant perdu des appuis dans chacun des quatre comtés qui étaient à l'enjeu. Des sources au sein du parti ont affirmé à la journaliste de TVA Nouvelles Véronique Prince que «ça va prendre du changement, qu'ils viennent de recevoir un message de la population».

Lors des dernières élections, le PQ avait gagné deux de ces quatre comtés, ceux de Pierre-Karl Péladeau et Bernard Drainville qui ont quitté la politique; la CAQ avait remporté Arthabaska grâce à la défunte Sylvie Roy, qui avait ensuite décidé de siéger comme indépendante; et le Parti Libéral avait fait élire Jacques Daoust, qui a démissionné dans la controverse.

À son premier test électoral depuis son élection comme chef du PQ, Jean-François Lisée peut dire mission accomplie, puisqu'il a réussi à garder les deux circonscriptions qui étaient péquistes, soit Marie-Victorin et Saint-Jérôme.

Pour Philippe Couillard on peut parler d'une défaite puisque le PLQ a baissé en pourcentage dans les quatre circonscriptions qui étaient à l'enjeu, lundi.

- Dans Marie-Victorin, la candidate péquiste Catherine Fournier succède à Bernard Drainville.
- Dans Arthabaska, le caquiste Éric Lefebvre l'a emporté.
- Dans Saint-Jérôme, le péquiste Marc Bourcier remporte la mise.
- Dans Verdun, la libérale Isabelle Melançon l'a emporté.

Partager sur Facebook
273 273 Partages

Crédit Photo: Archives