Politique : PKP fait une déclaration qui suscite bien des critiques

PKP fait une déclaration qui suscite bien des critiques

Ouch!

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
42 42 Partages

Pierre Karl Péladeau a ouvertement lancé un plaidoyer pour la liberté de presse aux États-Unis, sur Twitter.

«La liberté de presse est fondamentale aux États-Unis. Les tribunaux ne tolèrent pas qu'elle soit contrôlée par la police ou l'État», a-t-il écrit.

Rappelons que le président américain Donald Trump a souvent critiqué les médias de son pays, dont CNN, qu'il avait accusé de propager de fausses nouvelles. 

«Taisez-vous! Taisez-vous. Je ne vous permets pas de poser une question, vous faîtes de la désinformation!», avait-il déclaré en janvier dernier durant une conférence de presse au correspondant de CNN à la Maison-Blanche, Jim Acosta. 

En février dernier, Donald Trump avait également refusé l'accès à certains médias, dont CNN et le New Tork Times à son point de presse. 

En publiant son tweet visant à défendre la liberté de presse aux États-Unis, Pierre Karl Péladeau s'est toutefois attiré les critiques de plusieurs internautes. 

« Pas mieux si la liberté de presse est contrôlée par ceux qui les possèdent », a répondu l'un d'eux au propriétaire de Québecor. 

Certains ont même qualifié les médias que possède l'entreprise de « torchon », tout en critiquant également les médias de La Presse et de Radio-Canada. 

Rappelons que le Journal de Montréal avait déposé une poursuite contre le journal parodique Le Journal de Mourréal en juillet dernier afin de le faire fermer.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
42 42 Partages

Source: Twitter
Crédit Photo: Capture d'écran/Twitter