Politique : Uber au coeur d'une autre controverse

Uber au coeur d'une autre controverse

Des chauffeurs québécois pris en flagrant délit...

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
4 4 Partages

Des chauffeurs d'Uber de Montréal ont été pris en flagrant délit à être payés en argent comptant par des chauffeurs de taxi de la métropole.

La Presse rapporte que les chauffeurs de taxi, exaspérés par «la complaisance du gouvernement face à Uber», ont piégé des chauffeurs UberX durant des courses au centre-ville de Montréal. 

Le projet-pilote encadrant Uber depuis près d'un an prévoit que seuls les taxis peuvent accepter des clients qui les hèlent dans la rue. Ainsi, les chauffeurs d'Uber sont contraints de n'accepter que les courses  «demandées exclusivement par application mobile», qui ne prévoit que le paiement en carte de crédit. 

«Les vidéos démontrent que le transport illégal, qui était limité auparavant à des sites comme Kijiji, est devenu une épidémie avec le projet-pilote d'Uber», a déclaré le chauffeur de taxi Hassan Kattoua, qui prétend avoir piégé près de 25 chauffeurs UberX. 

«C'est sûr que beaucoup de chauffeurs préfèrent être payés au comptant. Ça leur évite de devoir payer une redevance de 25% sur chaque course à Uber et de payer des taxes», a-t-il poursuivi. 

Partager sur Facebook
4 4 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Sandeepnewstyle