Importante nouvelle concernant L’amour est dans le pré

C'est mouvementé cette année!

Grands Titres
Grands Titres
Publié il y a 7 mois
Importante nouvelle concernant L’amour est dans le pré
Capture d'écran photo Instagram

Il y a du mouvement à L'amour est dans le pré, cette année ! Trois candidats ont déjà décidé de quitter l'émission, rapporte BFMTV.

Les trois agriculteurs sont David, Charles et Baptiste. Ils ont décidé de ne pas poursuivre l'aventure, comme ils n'ont été séduits par aucune des lettres des prétendantes.

Rappelons que l'émission revient lundi pour une 18e saison. 

Le premier candidat, Baptiste, a quitté le bateau avant de rencontrer ses prétendantes en speed-dating. C'est que l'éleveur de brebis de 30 ans a revu une ancienne flamme.

« C'est un petit peu énervant, car Baptiste a pris la place de quelqu’un d'autre. Bien que nous soyons heureux qu'il ait trouvé l'amour, il n'apparaîtra plus dans l'émission. C'est leur vie privée, à présent », a expliqué la productrice de la téléréalité, Gabriella Mermet-Mather, au Parisien. 

« Je suis très énervée car on a un nombre de places limité chaque année. On engage des moyens, du temps, on vient tourner chez eux pour les aider à trouver l'amour et quelque part, ils ont pris la place de quelqu'un pour rien », a renchéri l'animatrice, Karine Le Marchand. 

Les deux autres candidats, David et Charles, ont quant à eux été déçus par les lettres qu'ils ont reçues de leur prétendante. Toutefois, Charles estime que son bref passage à l'émission lui a redonné « confiance » en ses chances de trouver l'amour. 

De son côté, David pourrait revenir s'il reçoit des lettres de la part de prétendantes.

« Certes, c'est inédit d'avoir autant de candidats qui sont absents du programme, mais c’est la vie. Actuellement, il nous reste 11 participants en lice pour les speed-dating, donc la situation n’est pas du tout affolante », a ajouté la productrice.

« Nous n'avions pas prévu d’avoir trois défections, mais nous avons confiance en nous et en notre saison. Bien sûr, nous sommes déçus, mais nous nous adaptons toujours », a-t-elle conclu.

Article recommandé:

Source: BFMTV