Sports : Une fédération sportive canadienne dans l'eau chaude

Une fédération sportive canadienne dans l'eau chaude

Une situation qui risque d'en choquer plusieurs

Publié le par Grands titres dans Sports
Partager sur Facebook
16 16 Partages

L'organisme en charge du ski de compétition au Canada, Canada Alpin, se retrouve dans l'eau chaude. Le procès pour contacts et agressions sexuelles de Bertrand Charest, ancien entraîneur de l'équipe féminine junior, débutera lundi à Saint-Jérôme. 

Il avait été arrêté en 2015 après qu'une de ses victimes ait décidé de le dénoncer, près de 20 ans après les incidents, après avoir découvert qu'il recommençait à enseigner le ski. Depuis son arrestation, onze autres victimes ont pris la parole. L'homme de 51 ans fait face à 57 chefs d'accusations, dont plus de la moitié en lien avec des événements survenus entre 1996 et 1998. 

En 1996, l'organisme avait embauché Bertrand Charest comme entraîneur de l'équipe féminine junior. Or, deux ans plus tard, la fédération aurait voulu museler trois athlètes qui alléguaient avoir couché avec lui. 

Au moins deux entraîneurs de l'équipe nationale auraient prévenu la direction du comportement de Bertrand Charest envers ses athlètes. 

La fédération a toutefois ignoré les avertissements en l'embauchant et en le laissant faire le tour du monde avec des adolescentes.  

Des sources ont même révélé à La Presse que Canada Alpin aurait même fait signer aux skieuses des décharges destinées à déresponsabiliser la fédération, d'un point de vue légal. Ces documents auraient depuis été « perdus » par Canada Alpin. 

Partager sur Facebook
16 16 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Fotolia